Fête de l’Europe: Faisons une danse sacrée pour désenvouter l’Europe et la sortir du coma

 A l’approche de la fête de l’Europe, je me suis dit que c’était le moment d’écrire un billet sur le sujet.
Cependant, je me suis fixé une règle : je ne parlerai que de l’Europe de mon époque et je refuse de faire la énième bio de Schuman ainsi que de faire un article sur Jean Monnet. Mais service minimum oblige… « Entre1945-1950, Robert Schuman homme politique français, né au Luxembourg cherche des solutions à une paix durable et possible. Il recherche donc une solution qui unisse la France et l’Allemagne non seulement en parole mais aussi en intérêt. Il saisit la proposition de Jean Monnet d’unifier la production du charbon et de l’acier sous une Haute Autorité supranationale. Le projet est annoncé en grande pompe le 9 mai 1950 par Robert Schuman lui-même. La Communauté Européenne du Charbon et de l’Acier (CECA) est née et c’est l’ancêtre de l’Union Européenne »…
Mais plus le 9 Mai approche, plus je m’inquiète. J’entends ici ou là les spécialistes expliquer qu’il faut éviter les sujets européens car c’est « casse gueule » et ça n’intéresse personne. Certains vont même jusqu’à enlever le chapitre Europe de leur livre qui  parle pourtant de solutions pour sortir de la crise (je n’ose même pas imaginer la torture).
J’ai appelé un pote avec qui j’avais fait campagne pour le oui à la constitution européenne en 2005 et je lui ai demandé ce qu’il faisait pour la fête de l’Europe ? Il m’a ri au nez et m’a dit qu’il ne dansait pas autour de malades agonisants. Il a fini sa phrase par « L’Europe est dans le coma mon frère, elle vit peut être ses dernières heures… Nos enfants ne connaîtront peut être pas une Europe unie. »
Je me suis dit, dans ce cas, restons dans l’image de la vie et de la mort pour cette fête de l’Europe. Passons de l’identité physique à l’identité spirituelle, de l’état de néophyte à celui de sage, de la maladie à la guérison, refaisons l’Europe.
Je me suis rappelé que faire la fête, surtout danser, est parfois un moyen de guérir, de désenvouter, de sortir du coma. Chez les Bwitiste Fang (Gabon), chez les Màouri (Niger), chez les Temne (Sierra Leone) et certainement dans d’autres cultures, la danse « mêlée  à la puissance du verbe, permet de partir de la double ignorance à la vérité : ignorance de soi, de l’autre, de l’Etre supérieur et des mythes et mystères qui entourent l’univers et, sortir du gouffre de cette double ignorance par la danse n’est-ce pas là une forme de guérison ? »
 L’ignorance de soi : l’Europe n’assure plus aux générations futures des connaissances suffisantes pour maîtriser son avenir et rester prospères. Elle préfère laisser sombrer dans la misère ses jeunes et ses vieux pour éviter de prendre sa responsabilité. Elle a été ensorcelée par une crise et envoûtée par une finance qui comme « les menteurs d’âme » ne lui permet plus de se sentir capable d’agir. L’Europe s’est vidée de son sang sans qu’on  ne voit ni plaie ni cicatrice. Pourtant le bruit court de partout. Son âme est capturée. Il faut donc sortir le marteau sacré et sonner le gong. Réunir les sages de toutes les contrées puis sortir les tambours et faire la fête jusqu’à ce que l’âme revienne, jusqu’à ce que la pluie retombe sur la terre aride qui n’attendait que ces gouttes pour redonner la vie, pour redonner vie.
L’ignorance des autres : Oui l’Europe continue à se comporter comme si elle n’a pas connue la boussole. Nous faisons comme si ce que nous pensons, faisons et même  imaginons n’était pas su des autres. Nous continuons à traiter nos voisins africains comme des étrangers parfois même comme des ennemis. Nous voulons construire des murs, faire de nos bouts de pays des bunkers et nous enfermer dedans. Pourtant nous savons depuis Alexandre de Macédoine, troisième du nom, que notre force ne se trouvait pas dans nos capacités à faire des bastions, mais dans la puissance de nos alliances. Qu’on se le dise, l’Europe ne peut plus continuer à fermer la porte aux talents de l’autre côté de la Méditerranée en mettant dans nos services consulaires un « Baasskap » moderne pour gérer notre apartheid. Qu’on se le dise, l’Europe ne peut plus se développer sans les autres surtout pas contre les autres.
L’ignorance des mythes enfin. Nous avons petit à petit abandonné les mythes qui ont construit l’Union. Prenons le cas de l’acier, nous avons abandonné notre héritage, celui d’une Europe qui protège sa production de fer. Nous avons sacrifié Florange et les ancêtres nous punirons peut-être.
Alors dansons pour implorer leur pardon, fêtons pour montrer que nous sommes encore vivants et capables de nous battre, faisons du bruit pour conjurer le mauvais sort.
Exigeons plus d’Europe dans nos villes, dans nos écoles, exigeons plus d’Europe à la télé,
Souhaitons bonne fête à l’Europe et montrons notre ouverture et notre solidarité entre Européens mais aussi avec les autres.
Bonne fête de l’Europe !
Advertisements

A propos Baki Youssoufou

Je suis: - Fondateur de We Sign It - Porte-Parole de Active Generation - Porte parole de #QuoiMaGueule collectif pour en finir avec les contrôles au faciès Français d’origine Nigéro-Sierra-Léonaise, je travail dans des mobilisations sur internet, La technopolitique et le Radical community-management. Etude de Banques et risques des marchés financiers puis économie sociale et solidaire. Syndicaliste étudiant puis président de la confédération étudiante. Plusieurs combats étudiants comme par exemple la circulaire Guéant sur les étudiants étrangers.j'ai participe aux printemps arabes et africains (Tunisie, Egypte, Sénégal, Côte d’Ivoire….). J'ai participé à #NuitDebout et je suis co-auteur de #32Mars. Je suis radical social média stratégiste inspiré par les mouvements citoyens des villes espagnoles.
Cet article, publié dans Europe, Politique, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Fête de l’Europe: Faisons une danse sacrée pour désenvouter l’Europe et la sortir du coma

  1. Francisco dit :

    Faire (vraiment) la fête pour faire revivre l’Europe, j’aime l’idée. Dansons !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s