Intrusion des diasporas dans les changements de leur pays via internet

Image

Les diasporas ont toujours joué un rôle important dans les changements politiques de leur pays d’origine et leur pays d’accueil.

On peut parler de la diaspora polonaise en Europe de l’Ouest contre le régime dictatorial communiste de Pologne, on peut aussi parler du développement de l’informatique indien grâce à la diaspora indienne à San Francisco.

Cependant l’Afrique semblait pendant des années prendre un autre mouvement. En effet, la diaspora africaine s’est contentée pendant des années  d’envoyer de l’argent à leur famille, leur ville ou village et souvent même de soutenir les actions des gouvernements en cas de catastrophe naturelle, de grand projet type routes, ponts, écoles.

Le déterminisme punitif des opposants

Les dictatures ont créé pendant des années un système extraordinaire : mettre la pression sur la diaspora par une consigne claire, celui qui  critique le régime, expose sa famille restée au pays et sa famille au sens africain. C’est-à-dire ses parents directs, ses cousins, cousines, ses beaux-parents, les oncles éloignés jusqu’au  quartier ou village. On pourrait résumer ceci par « Celui qui ouvre sa gueule ici, son père disparait là-bas ».

HTTP – 404 Dictators not Found

Les dictatures africaines comme d’autres ont de plus en plus de mal à faire taire leur diaspora. On a déjà fait toute une littérature sur le rôle d’Internet, des jeunes et de la diaspora dans les révolutions arabes. Je vous épargne une litanie supplémentaire là-dessus.  La situation politique de l’Afrique subsaharienne est quant à elle plus qu’intéressante. Nous pouvons constater que dans la quasi-totalité des pays, les journaux, blogs, radios et tv gérés par la diaspora depuis l’étranger sont devenus de véritables rapports de forces et motivent les jeunes à faire de même au niveau local.

Dans les réseaux d’activistes diasporiques africains, on peut remarquer quatre tendances.

1)      Les opposants  politiques qui s’emploient à harceler les régimes de leur pays d’origine pour organiser des élections libres et transparentes, libérer les prisonniers politiques…

2)      Les veilleurs qui traquent les malversations financières, la corruption et toutes les formes de népotisme (ethnocentrisme, régionalisme …)

3)      Les humanitaires qui veulent changer leur pays en intervenant directement auprès des citoyens, en leurs apportant des outils, en mobilisant des fonds,

4)      Les entrepreneurs qui créent un écosystème vertueux entre leur pays d’accueil et leur pays d’origine. Ils mettent en valeurs leurs compétences et leurs capacités à être multiple.

Dans les prochaines semaines j’essayerais de vous parler des rencontres, des expériences, des dynamiques nouvelles en Afrique de l’ouest.  CLIC

 

 

Publicités

A propos Baki Youssoufou

Créateur d'engagements, Sociale média stratégiste, Activation digitale et amplification de campagne de communication . hacker citoyen, spécialiste de techno-politique et des communs. Entrepreneur, expert de l’activation digitale de campagnes de communication auprès de citoyen, j’accompagne les mouvements citoyens, entreprises et fédérations à créer l’engagement de leurs communautés. Je suis: - Co-Fondateur de Tao World: Développement personnel, démocratie participative, Vente du jeux du Tao, Production audio-visuelle - Co-Fondateur Raiz Agence de communication web conversationnel - Fondateur de We Sign It: Plateforme de mobilisation citoyenne - Président de Active Generation: Réseau mondial de web activiste - Porte parole de #QuoiMaGueule collectif pour en finir avec les contrôles au faciès Français d’origine Nigéro-Sierra-Léonaise, je travail dans des mobilisations sur internet, La technopolitique et la stratégie social média. Etude de Banques et risques des marchés financiers puis économie sociale et solidaire. Syndicaliste étudiant puis président de la confédération étudiante. J'ai participe aux printemps (Tunisie, Egypte, Sénégal, Côte d’Ivoire….). J'ai participé à #NuitDebout en France je suis co-auteur de #32Mars. Je suis radical social média stratégiste inspiré par les mouvements citoyens des villes espagnoles.
Cet article, publié dans Afrique, Baki râle, Europe, Politique, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s